Réfection d’un fauteuil Pompadour d’époque Louis Philippe à bois non apparent sur le dossier. Les parties apparentes sont en acajou et le reste de la structure en hêtre. La carcasse est en mauvais état avec des assemblages cassés nécessitant la dépose du placage sur la ceinture pour pouvoir la remettre en état. La réfection de siège commencera donc par la restauration de la carcasse : dégarnissage, traitement des bois, restauration des assemblages cassés et des parties manquantes. Remise en place du placage de ceinture et recollage du siège. Une partie de la feuillure sur la face avant est également restaurée car trop abîmée. La réfection de siège proprement dite commence par la réalisation de l’assise : sanglage, pose des ressorts, guindage, pose de la toile forte; mise en crin, emballage, piquage, pose de l’élancrin permettant un lissage à la mise en blanc. Avant le tissu, une couche de ouate sera posée. La réfection du dossier commence ensuite (garniture sans ressort). La réfection de siège se poursuit par la réalisation des garnitures sous les accoudoirs qui viennet se raccorder à celle du dossier. La mise en blanc se fera dans le même ordre. Le tapissier garnisseur doit alors préparer la pose du tissu de l’assise. Celle du dossier et des accoudoirs se fera en un seul morceau en un seul morceau. La réfection de siège s’achévera par la pose des clous dorés .